Gestion des maladies chroniques

Rédacteur — Le médicament anticholinergique à action prolongée tiotropium et le formotérol agoniste à longue durée d’action ont été montrés individuellement efficaces dans le traitement de la bronchopneumopathie chronique obstructive. maladie (BPCO) .1 Une action plus rapide et prolongée dans le cas du formotérol et une action prolongée efficace du tiotropium font des deux médicaments aux profils différents des options alternatives attractives, et leur combinaison semble justifiée chez les patients atteints de BPCO stable.2,3En Inde, la combinaison de médicaments est utilisée pour obtenir de bons résultats cliniques. Les gens n’ont pas besoin de compter sur plusieurs inhalateurs, ce qui améliore la conformité au traitement. Ceci est particulièrement important pour la vaste population analphabète de l’Inde, pour qui l’utilisation d’inhalateurs pour gérer les troubles respiratoires est associée à des tabous. La plupart des villageois croient que la prescription d’inhalateurs est fatale pour le patient et que les inhalateurs ne sont prescrits qu’à la fin. Les médecins ont du mal à convaincre les patients d’utiliser des inhalateurs. Beaucoup de médecins utilisent l’analogie “ gouttes pour les yeux, les oreilles pour les oreilles, les onguents topiques pour les troubles de la peau, et les inhalateurs pour les troubles des voies respiratoires ” Les patients sont souvent la proie des charlatans et des praticiens non autorisés qui distribuent des médicaments potentiellement dangereux, et ils signalent des effets secondaires systémiques graves, tels que: Le syndrome de Cushing.4 Le fait de disposer d’un traitement d’association permet de dispenser la forme de traitement correcte aux patients de manière simple et pratique. Les organisations de santé publique doivent travailler dur pour sensibiliser les inhalateurs, et une combinaison pratique contribue certainement à assurer une meilleure conformité.